..Et dire que c etait la ville de nos petits amours..

Hampi c est fini...

Des souvenirs plein la tete pour toujours."

 

Partir c est choisir de vivre une autre vie. C est etre en quete du monde et bien sur de soi meme.On apprend autant sur soi que sur les autres tel un effet miroir, une reelle introspection.L abandon de soi vers d autres contrees, d autres civilisations, d autres cultures est salvateur.On prend le temps de vivre , de savourer chaque instant, de se poser en silence et s impregner de l ambiance environnante. La sagesse n est pas une vertue, ni une qualite ou un acquis, c est un art qui s apprend tout au long de notre vie.Une remise en question perpetuelle qui a pour principe un parfait equilibre entre le bien et le mal, l ecoute de l autre, le non jugement et surtout la maitrise de ses emotions afin de ne pas les laisser nous submerger.C est malheureusement la cause de tous nos maux. Une parenthese dans une vie ce n est rien mais cela peut tout changer. La quete du bonheur reside dans le fait de trouver en soi la foi d aimer, de s aimer soi meme, les autres , la vie. Un sentiment de bien etre remplissant entierement notre corps et notre ame, les rendant plus leger tel un papillon ouvrant ses ailes pour voler. Laisser entre le soleil en soi afin d illuminer les autres.

En cela j emprunterais les propos de Seneque: "Ce n est pas parce que les choses sont difficiles que nous n osons pas, c est parce que nous n osons pas qu elles sont difficiles."

 

Namaste,

Voila une belle page qui se tourne. Meme si nous eprouvions a la fin une certaine lassitude, ces six semaines sont passees tres vite. Nous avons eu cette chance de vivre une experience unique, une tranche de vie au sein d un village, d un peuple, d une culture si eloignes et parfois si proche.

Durant les deux dernieres semaines nous nous sommes essayees au metier d enseignante en donnant des cours d Anglais et de maths aux plus jeunes ages de 5 a 8 ans. Nous savons aujourd hui que si nous devions nous reconvertir ce n est pas le metier que nous choisirions!! LOL! C etait tres interessant mais tellement epuisant et parfois decourageant. Ils etaient agites en permanence, ne voulaient pas ecouter et preferaient jouer. Et pour certains le niveau est desastreux.

Avec certaines jeunes filles de l assoc. nous sommes allees en ville a Hospet afin de trouver des tissus pour nous faire faire des "SUIT" sur mesure.Une des tenues traditionnelles avec un pantalon, une tunique et une etole.Malheureusement nous avons du nous y reprendre a plusieurs reprises chez la couturiere qui ne devait pas avoir le compas dans l oeil!! Cela dit c etait assez amusant et atypique dans cette grande maison familiale. Heureusement qu Andrea, une femme passionnante avec qui nous avons passe les derniers jours, architecte d interieur et photographe a ses heures, installee a Barcelone, etait la pour lui donner les directives.

Nous avons egalement assiste au festival d Hampi le 06 avril reunissant des milliers de personnes a Hampi Bazaar. C etait incroyable toute cette population, cette agitation autour de nombreux stands de nourriture,de babioles en tout genre. Pour cette occasion un chariot sculpte en bois d une dizaine de metres et decore de fleurs, de banderoles colorees et d images de Dieux Hindous defile le long d Hampi Bazaar.La tradition veut que les Indiens jettent des bananes sur le chariot en guise d offrande aux Dieux.

Pendant nos heures de pause Claire, avec sa multitude de cheveux blancs, a teste la coloration locale au Henne.Malgre une certaine apprehension le resultat est tout a fait satisfaisant.

Durant nos jours de repos, les dimanche, nous avons pris plaisir a visiter les lieux, les temples, les plantations en moto avec Kilan et admirer de magnifiques lever er coucher de soleil dans les hauteurs d Hampi.Petite anecdote sur le sujet, pendant que j admirais le coucher du soleil, j entendis quelqu un dire " a snake", je baissa les yeux et la je vis un serpent a mes pieds. Je peux vous dire que j ai a ce moment la battu le record du saut en hauteur tellement j ai eu peur!!!

Par ailleurs nous sommes allees voir un film au cinema avec Kali et Mr Paul. C etait genial.Une salle geante, propre et comfortable. Les Indiens sont tres expressifs durant le film, ils rient forts, crient, ils vivent pleinement le film mais partent quelques minutes avant la fin, c est trop drole a voir.Meme si le film etait en langue locale sans sous titrage bien sur il etait tres simple de comprendre l histoire. La recette ique mais qui marche: une histoire d amour, de belles choregraphies avec une touche d emotion.

.Samedi 14 avril, dernier jour avec les enfants et toute l equipe. Apres le pique nique nous leurs avons offert des "chocolate balls", gateaux au chocolat et  a la noix de coco.Ils nous ont remercie pour l aide et le soutien apportes et nous ont offert des marque pages ainsi que des dessins, des petits livres et nous ont dit :" vous partez demain mais vous revenez lundi".LOL!! Ils sont mignons!! C etait tres touchant et meme emouvant. Les "au revoirs" sont toujours une epreuve difficile.Nous avons egalement rencontre la famille de Kowsharbi, une petite fille de 8 ans que je sponsorise. L objectif est de verser 10000 roupies  soit environ 170 euros, cette somme permet a un enfant pendant un an de beneficier de  3 repas par jours,de financer les soins medicaux, les fournitures scolaires et autre equipement.C etait un moment qui m a profondemment touche, j ai eu du mal a contenir mes larmes lorsque j ai vu l emotion et la reconnaissance de cette famille surtout le regard du papa de cette petite fille qui valait toutes les recompenses du monde. De plus ils ont une autre jeune fille qui est lourdement handicapee mentalement, c etait dur...

Le soir nous avons pu echanger lors d un repas avec Kali  sur les axes a ameliorer au sein de l association.

Dimanche 15 avril, depart pour Gokarna. Apres 10h de bus rythmes d embouteillages, d une collision entre un bus et un tracteur nous arrivames enfin en soiree.Accueil tres sommaire, nous trouvons une chambre en vain mais le coeur n y est pas. Apres une nuit de sommeil on se dit que ca va aller mieux mais le lendemain matin meme ressenti.L endroit ne nous plait pas. L ambiance est glauque. Le cadre est cependant sauvage et agreable mais aucune vie. De la nous prirent nos sacs sous une chaleur torride et nous repartirent en taxi pour Palolem Beach a 120kms.La ou nous etions jour pour jour il y a un an.J aurais la chance demain pour mon anniversaire d avoir pour cadeau de la part de Claire le meilleur massage que j ai pu avoir!!

On pense bien fort a vous et esperons que vous vous portez bien malgre le froid. En cela nous vous adressons des tonnes de bisous ensoleilles afin de vous rechauffer le coeur.

 PS: Des photos ont ete publiees a plusieurs reprises dans les albums existants: Hampi Karnataka, Association et Ugadi. Il faut a nouveau revisualiser ces albums pour voir les nouvelles photos. Les dernieres seront publiees dans les jours a venir.